Article au format texte pour impression
Le Courrier de la Nature n°259
- Mars - Avril 2011

voir le n° précédent - voir le n° suivant

JPG - 66.5 ko
Gypaète barbu en plein vol / Photo Julien Heuret
commander ce N° ou s’abonner

Sommaire

Editorial
Echos-Actualité :

- Plaidoyer pour la futaie irrégulière en forêt domaniale de Rambouillet
- Sortie du film Des gypaètes et des hommes
- Résurgence médiatique du tigre de Sibérie
- Quelles sont les causes de la mortalité des abeilles ?
- Le sanctuaire de Manas reste classé au patrimoine de l’Unesco
- Le programme Spipoll
- Des déchets menacent une zone humide des Vosges
- La chasse a fait 18 morts en 2010/2011
- Les aménageurs et la compensation des atteintes à la biodiversité
- 2 500 000 palétuviers plantés en Indonésie.


Vie de la SNPN

- Assemblée générale 2011 (suite)


- Le desman des Pyrénées. Un mammifère énigmatique par Lysa Laviolle

lire l’introduction...

- Le gypaète barbu dans les Alpes. Chronique d’un retour accompagné par Marie Heuret et Anne Lombardi

lire l’introduction...

- L’homme et la nature : sixième épisode par Luc Strenna

ou comment l’homme occidental a pensé ses rapports à la nature...


Les mares. Libellules et singularités


La nature dans les écrits de ... Jacques Brosse
La nature sous le pinceau de ... Dominique Mansion


Agenda
Les rendez-vous nature de la SNPN
Bibliographie
Lexique


Editorial

Et pendant ce temps-là, en Afrique…

Lorsque nous avons évoqué récemment* les dommages causés par la sécheresse en France, nous étions très loin de ce que vivent actuellement les pays d’Afrique de l’Est.
La Somalie, le Kenya, l’Éthiopie, l’Érythrée, l’Ouganda, le Soudan ou encore Djibouti connaissent actuellement la pire sécheresse de ces soixante dernières années en Afrique de l’Est. Selon les Nations unies, ce phénomène est à l’origine de la plus grave crise alimentaire de ces vingt dernières années en Afrique : 12 millions de personnes seraient menacées par la famine.
Quelles sont les raisons d’un tel phénomène et pourquoi n’est-on toujours pas mieux préparé à lutter contre lui ?
A la première interrogation, les scientifiques émettent deux hypothèses principales : d’une part, la présence d’un courant marin chaud venu de l’océan Indien (El Niño) qui se traduit par une absence de précipitations sur la Corne de l’Afrique (pas une goutte de pluie depuis plus de quatre ans) et, d’autre part, le réchauffement climatique.
A la seconde, nous devons malheureusement à nouveau évoquer le manque d’anticipation politique et les moyens encore trop faibles accordés à l’adaptation au changement climatique dans les pays du Sud. Alors que les autorités semblent s’intéresser enfin à cette crise, maintenant que l’urgence est installée, les agences onusiennes et les ONG locales, elles, tirent la sonnette d’alarme depuis plus de deux ans. Il faut croire que les problèmes auditifs de nos dirigeants politiques se révèlent encore une fois tout particulièrement prononcés lorsque les signaux sonores proviennent du continent africain (notamment en période de crise économique mondiale).
La situation s’est donc progressivement dégradée, la sécheresse s’est accentuée, les prix sur les marchés agricoles ont continué à grimper et nous sommes aujourd’hui confrontés à l’une des plus grandes famines connues ces dernières années.
Pourtant, voilà longtemps que les responsables politiques sont tous d’accord pour promouvoir des actions menées en amont, le développement d’une agriculture locale, de l’irrigation, une meilleure gestion des stocks de réserves alimentaires... Malheureusement, les dépenses d’extrême urgence sont encore et toujours préférées aux investissements à long terme.
Il faudra pourtant que ces comportements évoluent, et vite, car, si l’on en croit les prévisions des experts, les pays de la Corne de l’Afrique doivent se préparer à connaître des sécheresses induites par les changements climatiques de plus en plus récurrentes et intenses. Espérons que les voix de l’Afrique finiront par être enfin entendues… !!!

A. C.

* Editorial du Courrier de la Nature n° 257.

voir le n° précédent - voir le n° suivant

Portfolio : clic image
Gypaète barbu en plein vol / Photo Julien Heuret
commander ce N° ou s’abonner