Article au format texte pour impression
Le Courrier de la Nature n°262
- Juillet - Août 2011

voir le n° précédent - voir le n° suivant

JPG - 41.9 ko
Araignée crabe en embuscade/Photo Y. Thonnérieux
commander ce N° ou s’abonner

Sommaire

Editorial
Echos-Actualité :

- Comment sauver les cèdres de l’Atlas, au Maroc ?
- Pour une réforme de la chasse dans les DOM
- Les estrans menacés par la pêche à pied
- Les récifs coralliens d’eau froide
- La France a découvert du pétrole en Guyane
- Un projet de Parc naturel marin sur l’estuaire de la Gironde et les pertuis charentais
- Une conférence à la Maison des Océans
- Les piranhas à ventre rouge s’expriment !


- Les petits points d’eau lentique des Deux-Sèvres : inventaire, usages et évolution par Alexandre Boissinot & Arnaud Vaudelet

lire l’introduction...

- Le Parc national de Cat Tien par David Brugière

lire l’introduction...

- Mimétisme et coumouflage. Partie 1 : l’art de disparaître par Yves Thonnérieux

lire l’introduction...


Agenda
Les rendez-vous nature de la SNPN
Bibliographie
Lexique


Editorial

Que sont nos idées devenues... ?
La planète bleue… Une bien belle image de notre Terre, couverte à 70 % par les mers et les océans.
Le Courrier de la Nature n’est pas toujours très juste et la part consacrée dans ses pages à ces milieux aquatiques salés est rarement proportionnelle à la surface qu’ils occupent sur le globe terrestre.
Ainsi dans ce numéro, aucun article de fond ne leur est consacré (encore qu’un poulpe et un poisson-scorpion se soient dissimulés dans l’article d’Yves Thonnérieux p. 38 et 40). Mais si vous êtes un peu attentifs à la lecture des actualités, vous verrez que nombre d’entre elles – pas toujours roses je vous l’accorde - concernent ces mers et océans. Vous y découvrirez (peut-être) l’existence de récifs coralliens en eau froide et les études menées sur ces écosystèmes particuliers en vue d’une meilleure gestion et protection (cf. p. 11). Vous noterez les réflexions en cours sur les grands fonds marins (cf. p.16). Du côté des bonnes nouvelles, vous prendrez connaissance de deux projets de Parcs naturels marins dans notre pays (cf. p. 11 et 14) et de la protection des Bouches de Bonifacio. Du côté des mauvaises, hélas plus nombreuses, le plastique qui s’accumule jusque dans l’Antarctique (cf. p. 13), les menaces qui pèsent sur le littoral (pêche à pied, p. 11 et marées vertes, p. 7) et bien évidemment fuites de pétrole et autres marées noires (cf. p. 9, 11 et 16).
Dans cette palette finalement plutôt grise, une information ressort, que certains voient déjà brillée comme de l’or… : la découverte de pétrole dans les eaux profondes guyanaises (cf. p. 12) !
Dans ce qui est encore (mais pour combien de temps ?) un Eldorado de la biodiversité, c’est déjà en grande partie l’or qui menace l’intérieur des terres, à travers l’orpaillage, clandestin ou non, et ses multiples conséquences sur l’environnement (destruction des habitats, pollutions au mercure, chasse à outrance…). C’est donc maintenant l’or noir qui menacerait ses côtes, sans qu’aucune leçon semble avoir été tirée de la récente catastrophe écologique du golfe du Mexique.
Notre pays est pourtant bien fier, quand il s’agit de biodiversité, d’afficher sa grande richesse, essentiellement due à l’outre-mer et en grande partie donc à la Guyane. Car, si or il y a bien dans ce département français perdu en Amérique du Sud, c’est un or vert, pour lequel nul n’est besoin de forer ni de draguer, et qui profite à l’ensemble de la planète !
Ecotourisme, préservation du poumon de notre Terre, développement durable, sauvetage des océans, création d’aires protégées, conservation du littoral, protection des espèces menacées, legs aux générations futures… Oubliées toutes ces grandes idées maintenant que la France aurait du pétrole ?

A.L.

voir le n° précédent - voir le n° suivant

Portfolio : clic image
Araignée crabe en embuscade/Photo Y. Thonnérieux
commander ce N° ou s’abonner