Article au format texte pour impression
Le Courrier de la Nature n°263
- Septembre - Octobre 2011

voir le n° précédent - voir le n° suivant

JPG - 55.8 ko
Papillon zygène/Photo Y.Thonnérieux
commander ce N° ou s’abonner

Sommaire

Editorial
Echos-Actualité :

- Un soutien aux actions gouvernementales en Afrique
- Fuite d’hydrocarbures en Crau et mesures compensatoires
- L’Atlas des mammifères terrestres de Bretagne
- Après Fukushima
- Destruction des milieux naturels en Isère
- Les forêts de plaine menacées par les changements climatiques
- Le braconnage du loup s’intensifie
- La France révise sa réglementation Nitrates


- Le castor en France : histoire d’une reconquête par Michel Catusse & Anne Lombardi

lire l’introduction...

- Mimétisme et camouflage. Partie 2 : l’exhibition et l’art du paraître par Yves Thonnérieux

lire l’introduction...

- Les Açores. Jardin d’Eden ou de cauchemar ? par Philippe Bruneau de Miré

lire l’introduction...


Point de vue
NégaWatt. Vers une nouvelle société, par Lauriane D’Este


Les mares. Les Mouillères.


La nature dans les écrits de ... Eugène Fromentin
La nature sous le pinceau de ... Cyril Girard


Les rendez-vous nature de la SNPN
Bibliographie
Lexique


Editorial


La SNPN et les zones humides
Les zones humides sont souvent à l’honneur dans Le Courrier de la Nature.
Ce numéro ne me démentira pas puisqu’il y sera question, entre autres, du retour du castor – mammifère emblématique de ces milieux – dans notre pays, ou encore des mouillères.
Mais la SNPN ne se contente pas de belles paroles, auxquelles – plus souvent qu’à son tour – elle ne manque pas de joindre le geste, particulièrement en matière de zones humides. Je vous renvoie à ce propos au numéro spécial (n° 241-242) de votre revue consacré à la « SNPN et Zones Humides » en 2009 et plus récemment à un petit article de Zones Humides Infos (n° 72, 2e trimestre 2011, p. 4), retraçant l’histoire de la rencontre entre la SNPN et le Groupe Zones Humides.
Pour preuve encore de cette mobilisation en faveur de ces milieux : l’inventaire des mares d’Ile-de-France que notre association a lancé en 2011 (cf. p. 18) et qui se poursuit en 2012. Véritable travail de fourmi auquel elle associe de nombreux partenaires, dont vous-mêmes, si vous le souhaitez.
Acteur de terrain des zones humides, la SNPN l’est donc incontestablement, que ce soit en Camargue et à Grand Lieu, par la gestion de ses deux réserves, ou en région parisienne où, depuis novembre 2007, elle mène – pour le compte de la Région Ile-de-France et de l’Agence de l’eau Seine-Normandie – un programme d’études sur les zones humides franciliennes. Un programme de 679 000 euros sur cinq ans, qu’elle autofinance à hauteur de 20 % et sur lequel quatre salariés du siège sont affectés à temps plein. 2012 approche à grands pas, qui devrait voir la fin de ce vaste chantier (l’Ile-de-France occupe tout de même 12 000 km2, soit 2 % du territoire national), au moins en termes d’acquisition de données, car 2013 sera consacré à leur restitution. Nous reviendrons alors bien sûr en détail sur les résultats obtenus (constitution d’un réseau de mares et de roselières dans le cadre de la Trame verte et bleue, détermination des zones humides remarquables pour classement en Réserves naturelles régionales, identification de zones à restaurer et préconisations de gestion…) et sur l’énorme effort de sensibilisation fait durant ces cinq années. Mais d’ores et déjà, en guise d’encouragement pour cette dernière ligne droite, nous pouvons saluer le travail réalisé et l’implication sans faille tant de l’équipe parisienne qui suit ce dossier que des stagiaires, partenaires et autres bénévoles mis à contribution, qui ont permis d’aller bien au-delà des objectifs initialement fixés.

A. L.

voir le n° précédent - voir le n° suivant

Portfolio : clic image
Papillon zygène/Photo Y.Thonnérieux
commander ce N° ou s’abonner