Article au format texte pour impression
Le Courrier de la Nature n°267
- Mars - Avril 2012

voir le n° précédent - voir le n° suivant

JPG - 88 ko
Vers Flic-en-Flac sur l’île Maurice/Photo Ch.Vaisse/HOA-QUI
commander ce N° ou s’abonner

NOUVEAU !


Le Courrier de la Nature fera bientôt peau neuve et vous invite à participer à son enquête. Votre avis nous intéresse !
Remplissez et envoyez-nous le questionnaire paru dans le n° 267 (mars-avril 2012) du Courrier de la Nature. Ce document est également disponible en format pdf.


Sommaire

Editorial
Echos-Actualité :

- L’imposture des cochongliers
- Le Gouvernement ménage les chasseurs
- 62 projets pour la biodiversité en France
- Quel avenir pour le CNPN ?
- Des efforts à faire pour le recyclage du papier
- Des énergies renouvelables mais pas au détriment de la nature
- Non aux prospections d’hydrocarbures en Méditerranée
- Arasement des barrages sur la Sélune


Questions aux lecteurs


- Réuntroduction d’espèces végétales endémiques à l’île Maurice : une première dans le domaine de la conservation par Stéphane Buord

lire l’introduction...

- Sauvons le campagnol amphibie par Jean-François Noblet

lire l’introduction...

- Le possum à miel. Un marsupial australien par Felicity et Don Bradshaw

lire l’introduction...


Les mares. La chytridiomycose : une préoccupation majeure pour le devenir des amphibiens


La nature dans les écrits de... Louise Ackermann


La nature sous le pinceau de... Anna Duval Guennoc


Agenda
Les rendez-vous nature de la SNPN
Bibliographie
Lexique


Editorial


Les chasseurs s’imposent
La SNPN n’a jamais été une association « anti-chasse » par principe, considérant que l’action de tuer un animal par un acte de chasse relevait d’une éthique et d’un choix personnels.
En revanche, elle s’est toujours fixé comme règle d’apprécier si les actes de chasse respectaient la biologie et l’écologie des espèces, et notamment le maintien de l’état de conservation des populations. Il lui importe donc d’estimer combien de prélèvements peuvent être supportés par une espèce pour garder, dans un bon état de conservation, les populations naturelles en jouant sur les dispositions concernant les dates d’ouverture et de fermeture de la chasse, le nombre de jours ouvrables à la chasse, le prélèvement maximal, les plans de chasse…
Or un certain nombre de dispositions prises actuellement par le gouvernement sous la pression des chasseurs (la période électorale y serait-elle pour quelque chose ?) nous inquiètent fortement quant au respect des équilibres naturels :

- création d’une « chasse scientifique » aux oies (voir Le Courrier de la Nature n° 266) ;
- création d’une contravention de 5e classe en cas d’entrave au déroulement d’un acte de chasse ;
- chasse en battue du sanglier à partir du 1er juin au lieu du 15 août ;
- avancée des dates d’ouverture de la chasse à certains gibiers d’eau dans les territoires de l’Hérault, de la Brenne et du Forez, des Dombes et de la Gironde ;
- extension de la possibilité de chasser tout le gibier sur le domaine public maritime (DPM) ;
- etc. Et, à venir, des mesures tout aussi préoccupantes comme la levée du moratoire sur l’eider à duvet, la réouverture de la chasse au courlis cendré sur le DPM, l’avancée de l’ouverture de la chasse au vanneau huppé du 15 octobre à l’ouverture générale, l’avancée de la date d’ouverture générale du quatrième au troisième dimanche de septembre dans la trentaine de départements du nord de la France, etc.
Pendant ce temps-là, les sangliers mâtinés de cochon se sont multipliés de manière anarchique partout en France et posent tous les jours davantage de soucis à l’Homme (dégâts aux cultures, augmentation progressive des collisions sur les routes… voir page 6).
Nos 1 236 319 chasseurs seraient-ils les seuls à pouvoir orienter la gestion de la faune sauvage au détriment de l’ensemble des Français ? Ces réalités ne sont malheureusement pas raisonnables, nos interrogations persistent : quelles sont les réelles motivations de nos décideurs sur ces sujets ?

Michel Echaubard
Secrétaire général de la SNPN

voir le n° précédent - voir le n° suivant

Portfolio : clic image
Vers Flic-en-Flac sur l’île Maurice/Photo Ch.Vaisse/HOA-QUI
commander ce N° ou s’abonner