Article au format texte pour impression
Protéger la nature chez soi : réserve naturelle libre, jardin naturel
La nature constitue un patrimoine important et un atout majeur pour la qualité de notre cadre de vie. Sa sauvegarde dépend non seulement de choix politiques mais aussi d’initiatives individuelles : vous pouvez contribuer à la protection de la nature sur votre terrain, en créant un jardin naturel ou une réserve naturelle libre.

Créer une réserve naturelle libre


En 1964, la Société nationale de protection de la nature a créé, à l’intention de ses membres, le réseau des réserves naturelles libres.

Le but recherché est avant tout de protéger la nature mais aussi d’informer, d’éduquer et de mener à une prise de conscience des problèmes écologiques. C’est pourquoi les territoires à mettre en réserve libre peuvent être urbains aussi bien que ruraux, de faible ou de grande superficie.

Toute personne (adhérente de la SNPN et abonnée au Courrier de la Nature), ayant ou non la jouissance d’un domaine, peut être membre du réseau. Sont considérées comme réserves libres de la SNPN les domaines sur lesquels la chasse peut être interdite compte tenu de la législation et dont les personnes en ayant la jouissance auront signé la Charte des réserves libres, un des éléments de cette charte étant de ne pas chasser ou laisser chasser sur la réserve libre.

Un dossier d’admission au réseau des réserves naturelles libres est envoyé sur simple demande.

L’impossibilité de créer des réserves naturelles libres dans les communes où s’applique la loi Verdeille sur les associations communales de chasse agréées a amené la SNPN a lancé une campagne en faveur de la reconnaissance du droit de gîte ou droit de non chasse.


Créer un jardin naturel


Les espaces protégés, comme les réserves naturelles et les parcs nationaux, ne sont ni assez grands ni assez nombreux pour sauvegarder à eux seuls toutes les richesses de notre flore et de notre faune sauvages. Ils doivent donc être relayés à travers toute la France par d’autres zones accueillantes pour la nature.

Les espaces verts remplissent malheureusement rarement ce rôle. Leur aménagement standardisé, favorisant à l’excès les pelouses et les plantes exotiques, n’offre pas aux espèces sauvages animales ou végétales les caractéristiques de leur habitat naturel. Rares sont celles qui s’y trouveront un refuge ou une source intéressante de nourriture !

L’aménagement des jardins particuliers n’échappe pas à cette tendance. le gazon ras et les haies de thuyas ou de lauriers-cerise, monotones "paysages" de nos villes et villages, offrent peu de ressources pour la vie sauvage. Chaque jardin, quelle que soit sa taille, est pourtant susceptible de mettre en valeur le patrimoine naturel de sa région.

L’habitude ou le manque d’information sont souvent à l’origine de ces aménagements peu favorables à la nature. Avec quelques idées et conseils pratiques, chacun peut transformer son jardin en véritable refuge pour la faune et la flore sauvages. Que l’on soit passionné ou simple curieux de la nature, quelle source de satisfaction quand apparaîtront les premiers visiteurs, fleurs sauvages ou papillons, de cette heureuse initiative !

Pour vous aider à créer votre jardin naturel, la SNPN met à votre disposition sur le dépliant "Créez un jardin naturel" (à télécharger ici en PDF).

Documents : clic icone
type : PDF
taille : 489.9 ko
Télécharger la dernière version d'Adobe Reader