Article au format texte pour impression
Archives du Courrier de la Nature - 2000 à 2012


Documents sur l’histoire de la campagne éléphants à la SNPN en téléchargement au format pdf.
Ils sont extraits des archives de la revue le Courrier de la Nature
Pour télécharger ces documents sur votre ordinateur il suffit de cliquer sur les icônes pdf
pour lancer le téléchargement.




- 2000 - Un échec par trop prévisible ! - 3 pages
Le le, décembre 1999, un communiqué de la Direction générale des douanes et droits indirects annonçait la saisie, par les services douaniers de l’aéroport de Roissy, de dix colis d’un poids total de 420 kg et contenant 682 objets d’ivoire travaillé, et deux peaux de panthère, tous produits dont l’importation est prohibée en France.
Contre toutes les évidences, la Grande-Bretagne s’obstine à soutenir le maintien du commerce de l’ivoire. A un député lui demandant quelle serait la position de son pays au sein de l’Union européenne, le ministre anglais de l’Environnement, Chris Mullin, a répondu que tout changement serait "actuellement prématuré" et qu’il "regrettait que plusieurs Etats membres aient soumis des propositions (Ndlr l’arrêt du commerce) sans attendre tous les résultats de l’expérience ... ".

PDF - 1.4 Mo
2000 - Courrier de la Nature n° 184



- Cites 2000 - Une réunion sans conflits, mais à quel prix ? - 3 pages
L’Europe a approuvé le rapport du secrétariat de la CITES sur le commerce de l’ivoire décidé au Zimbabwe (rapport pourtant très tendancieux) et a décidé d’allouer quatre millions d’Euros au programme MIKE (suivi du braconnage des éléphants).
Il est à relever enfin, et cela n’ est pas sans intérêt pour l’avenir, que la Commission européenne a pris beaucoup d’initiatives lors de cette CITES (l’Union était nommément représentée par le Portugal). Ce qui n’a pas toujours été favorablement accueilli par certains pays européens. qui ont estimé que la Commission avait pu aller au-delà de ses prérogatives.

PDF - 1.4 Mo
2000 - Courrier de la Nature n° 187 - CITES

- Éléphants : à quoi servent les erreurs du passé ? - 5 pages
Arrêtons le massacre
L’avenir des éléphants, qu’ils soient d’Asie ou d’Afrique, est donc bien entre les mains des pays dits développés et l’on est en droit de se demander ce qu’ils attendent pour agir. Au lieu de dépenser des millions de dollars en aides à des programmes de conservation, d’avance voués à l’échec tant que persiste l’incitation au braconnage que représente le commerce de l’ivoire, vont-ils enfin adopter une position commune et revenir à la seule mesure qui ait irréfutablement fait ses preuves : le classement de toutes les populations d’éléphants en annexe 1 de la CITES ?
L’expérience des trente dernières années a amplement démontré que l’existence d’un commerce dit légal - en réalité l’exportation officielle d’un ivoire provenant à plus de 90 % du braconnage - entraînait inéluctablement l’apparition d’un commerce ouvertement illégal, si l’on peut dire.

PDF - 1.7 Mo
2000 - Courrier de la Nature n° 201

- CITES 2002 : l’ivoire contre les éléphants - 4 pages
L’histoire, mais une mauvaise histoire, s’est répétée pour les éléphants à la CITES. Des ventes de stocks d’ivoire ont à nouveau été autorisées pour trois pays di\frique australe, lors de la 12 m. session de la conférence des parties (Santiago du Chili, 3-15 novembre 2002). 60 tonnes au total, réparties entre le Botswana (20 tonnes), l’Afrique du Sud (30 tonnes) et la Namibie (10 tonnes). C’est la troisième brèche ouverte dans le dispositif de protection de l’éléphant d’Afrique, depuis son classement en annexe 1 de la CITES (commerce international interdit) en 1989.

PDF - 1.7 Mo
2003 - Courrier de la Nature n° 204 - CITES

- 2003 - Éléphants : Troisième échec· - 2 pages
Rejetant la proposition du Kenya et de l’Inde de reclassement de toutes les populations d’éléphants en annexe 1 de cette convention (commerce international interdit), elle a, au contraire, approuvé le maintien en annexe 2 (commerce autorisé) de trois pays d’Afrique australe et l’exporcation de leurs stocks d’ivoire s’élevant à 60 tonnes au total : Afrique du Sud (30 t), Botswana (20 r). Namibie (10 t).

PDF - 842.4 ko
2003 - Courrier de la Nature n° 204

- 2004 - 13ème CITES - un bilan mitigé - 5 pages
Il faut s’arrêter sur le cas de la France. Le bureau CITES de la Direction de la Nature et des Paysages du ministère de l’Ecologie, depuis des années, s’aligne sur les positions des commerçants exploitants de faune et de flore sauvages et favorables au commerce de l’ivoire. Cette année, quelques jours seulement avant le début de la conférence, le Secrétariat général du gouvernement (sous l’impulsion plus que probable du Président de la République) acceptait le moratoire, en proposant de le limiter à six ans. Même si au ministère, c’est l’opposition officieuse à tout moratoire qui prévalait. Le bureau CITES s’est donc vu imposer, à Bangkok, une ligne de conduite qui n’était pas la sienne. La moindre question que l’on pouvait donc se poser était celle de la cohésion interne de la dé  légation française.

PDF - 2.1 Mo
2005 - Courrier de la Nature n° 217 - CITES



- 2007 - Lettre du président de la SNPN au président de la République - 2 pages
Monsieur Le Président de la République, Au nom de la Société nationale de protection de la nature (SNPN), j’ai l’honneur de vous faire part de notre préoccupation concernant l’avenir de l’espèce hautement symbolique qu’est l’éléphant d’Afrique dont vous avez-vous même, en réponse à plusieurs de nos précédents courriers, confirmé qu’elle vous tenait également à cœur. La prochaine Conférence des États membres de la Convention sur le commerce international des espèces menacées, ou Convention de Washington (CITES), se tiendra du 3 au 1S juin 2007, aux Pays-Bas donc au cœur de l’Union Européenne et une fois de plus, le commerce de l’ivoire qui est, de loin, la cause essentiel le du déclin des populations d’éléphants d’Afrique, fera l’objet des plus âpres débats.

PDF - 1 Mo
2007 - Courrier de la Nature n°231

- 2007 - Le chef de l’État s’engage pour la défense des éléphants - 1 page

PDF - 467.6 ko
2007-Courrier de la Nature n° 233. CITES

- 2007 - Toutes les populations d’éléphants d’Afrique doivent être inscrites à l’annexe 1 - 3 page
Faute de prise de position claire et ferme, l’opinion publique française et les représentants des pays d’Afrique, notamment francophones qui comptent sur notre soutien, rangeront la France parmi les Etats responsables du déclin et de la disparition prochaine de leurs éléphants dont les effenifs globaux ne se montent plus à 500 000 têtes, comme le répètent certains média depuis dix ans, mais se situent plus vraisemblablement autour de 300 000, soit une ré  duction de 85 % au cours des 35 dernières années qui furent celles de l’explosion du commerce de l’ivoire !

PDF - 1.2 Mo
2007-Courrier de la Nature n° 234. CITES



- Cites 2007 - Une conférence de plus, ou de trop ! - 3 page
Finalement, après plusieurs jours de propositions et contrepropositions et plusieurs nuits de concertations, la conférence, voyant sa fin prochaine, adopta, le 14 juin, le compromis proposé « au nom de l’Afrique » par le Tchad et la Zambie : le commerce de l’ivoire sera suspendu pour une période de 9 ans qui ne commencera à être comptabilisée qu’à partir du moment où tout l’ivoire déclaré à la date du 31 janvier 2007 aura été commercialisé. Cet ivoire officiel représenterait 140 tonnes qui s’ajoureraient donc aux 60 tonnes déjà accordées à l’Afrique du Sud (30 Tl, au Botswana (20 Tl et à la Namibie (10 Tl avec, comme toujours, un seul acheteur autorisé, le Japon !
Or, en cours de conférence, j’ai personnellement demandé à M. Kanemaki, président des importateurs d’ivoire japonais, quel était le stock actuel de son pays et il m’avait répondu, sans la moindre hésitation, 90 tonnes ! Autrement dit, à la fin de toutes ces opérations tortueuses menées par une organisation censée lutter contre les abus du commerce de produits de la faune sauvage, le Japon va se trouver à la tête de 290 tonnes d’ivoire ! A 10 kilos d’ivoire par éléphant, à peu de choses près, faites le calcul...

PDF - 1.3 Mo
2007 - Courrier de la Nature n° 235. CITES

- 2008 - Un pas en avant, un pas en arrière - 3 page
En février, alors que 17 États africains venaient de signer !a Déclaration de Bamako, qui correspond à une stratégie commune de préservation des éléphants d’Afrique, l’Afrique du Sud déclarait qu’elle allait autoriser le prélèvement d’éléphants, pour la première fois depuis 13 ans

PDF - 1.3 Mo
2008 - Courrier de la Nature n° 238

- 2009 - Ultime espoir pour les éléphants d’Afrique - 4 page
La reprise du braconnage a été générale. Au Kenya, dans le parc national du Tsavo, l’un des plus grands d’Afrique, 198 cadavres d’éléphants ont été dénombrés au cours de l’année écoulée et, pour l’ensemble du pays, le bracon# nage aurait augmenté de 60 % entre 2007 et 2008, Comme le note James Isiche, directeur d’IFAW (International Fund for Animal Welfare) pour l’Afrique Orientale : « La situation est terrible et doit être enrayée avant toute nouvelle escalade.

PDF - 1.5 Mo
2009 - Courrier de la Nature n° 248. CITES

- 2009 - CITES 2009. Éléphants : halte au déclassement - 2 pages

PDF - 1.2 Mo
2009 - Corrier de la Nature n° 249. CITES 2009

- 2009 - CITES 2009. Une espèce particulièrement menacée : la CITES

PDF - 1.8 Mo
2009 - Courrier de la Nature n° 251. CITES 2009.

- 2012 - La SNPN en appelle à un arrêt total du commerce international de l’ivoire

PDF - 481 ko
2012 - Courrier de la Nature n° 267


Documents : clic icone
2000 - Courrier de la Nature n° 184
type : PDF
taille : 1.4 Mo
2000 - Courrier de la Nature n° 187 - CITES
type : PDF
taille : 1.4 Mo
2000 - Courrier de la Nature n° 201
type : PDF
taille : 1.7 Mo
2003 - Courrier de la Nature n° 204 - CITES
type : PDF
taille : 1.7 Mo
2003 - Courrier de la Nature n° 204
type : PDF
taille : 842.4 ko
2005 - Courrier de la Nature n° 217 - CITES
type : PDF
taille : 2.1 Mo
2007-Courrier de la Nature n° 233. CITES
type : PDF
taille : 467.6 ko
2007-Courrier de la Nature n° 234. CITES
type : PDF
taille : 1.2 Mo
2007 - Courrier de la Nature n° 235. CITES
type : PDF
taille : 1.3 Mo
2008 - Courrier de la Nature n° 238
type : PDF
taille : 1.3 Mo
2009 - Courrier de la Nature n° 248. CITES
type : PDF
taille : 1.5 Mo
2009 - Corrier de la Nature n° 249. CITES 2009
type : PDF
taille : 1.2 Mo
2009 - Courrier de la Nature n° 251. CITES 2009.
type : PDF
taille : 1.8 Mo
2012 - Courrier de la Nature n° 267
type : PDF
taille : 481 ko
2007 - Courrier de la Nature n°231
type : PDF
taille : 1 Mo
Télécharger la dernière version d'Adobe Reader