Article au format texte pour impression
Le Courrier de la Nature n°284
- Juillet - Août 2014

voir le n° précédent - voir le n° suivant

JPG - 76.2 ko
Grand albatros (Diomedea exulans). Photo Anne-Marie Reboulet. Fotolia

Sommaire

Editorial
Courrier des lecteurs
Echos-Actualité :

- Reptiles : une expérience originale au Mans
- Les bisons de retour dans les Carpates roumaines
- Les potentialités des carrières pour la conservation de la biodiversité
- Un congrès festif pour la LPO
- Un plan national d’actions en faveur du pélobate brun
- Outre-mer : une stratégie pour la biodiversité de Mayotte
- Inventaire de la biodiversité en Papouasie-Nouvelle-Guinée
- Oiseaux migrateurs : suivi nocturne de la reproduction du râle des genêts
- Energies : sortie du reportage Terres de schiste

Vie de la SNPN

- Assemblée générale 2014. Rapport financier de l’exercice 2013
- Les rendez-vous nature de la SNPN


- La malédiction des espèces longévives par Jean-Dominique Lebreton (Institut).

lire l’introduction...

- Les hydrocarbures de schiste : un nouveau pavé dans la mare de la transition énergétique, 2ème partie par André Picot (CNRS) et François Ramade (Université de Paris-Sud)

lire l’introduction...

- Point de vue
Cossure : un exemple à ne pas suivre ? Regards critiques sur la première expérience de compensation par l’offre initiée en France par Arnaud Béchet et Anthony Olivier Nature et Citoyenneté Crau Camargue Alpilles (Nacicca)


La nature sous la plume de ... Jacques Prévert
La nature dans l’œuvre de ... Lydia Seguin


Bibliographie
A voir, à découvrir


Editorial


Dans ce numéro, vous trouverez la deuxième partie de l’étude conduite par François Ramade et André Picot sur les hydrocarbures de schiste et leurs impacts multiples sur l’environnement et la santé humaine. Certains présentent l’exploitation des gaz de schiste comme la solution alternative au nucléaire dans le cadre de la transition énergétique. Ne serait-ce pas tomber de Charybde en Scylla, si la seule solution à cette transition énergétique était le recours aux gaz de schiste ?
Cette réflexion, menée par des experts scientifiques incontestables et incontestés, montre la nécessité d’une vraie analyse des impacts environnementaux, économiques et sociologiques des différentes sources potentielles d’énergie. Énergie dont ont besoin nos sociétés pour leur développement mais aussi leur bien-être, ce qui implique également un environnement sain assurant le maintien, la restauration voire le développement de la biodiversité.
Les différents lobbies industriels de la production énergétique (qu’elle soit nucléaire, solaire, pétrolière, éolienne…) en France, en Europe et dans le monde, défendent chacun leurs intérêts, et ne montrent que les aspects positifs de l’énergie qu’ils prônent. Or chaque citoyen doit pouvoir comparer réellement les avantages et les inconvénients des choix énergétiques qui lui seront proposés. En effet, aucune des sources d’énergie actuelles n’est sans effet sur l’environnement et la biodiversité : le nucléaire et ses déchets, les produits pétroliers (charbon, pétrole, gaz, hydrocarbures de schiste) et le réchauffement climatique, l’éolien et la destruction d’oiseaux et de chauves-souris, le solaire et la consommation d’espaces naturels… Sans parler des enjeux sociologiques et économiques et des capacités de chacune de ces énergies à répondre aux besoins des populations dans le cadre d’un développement durable.
Aussi avant de parler de transition énergétique, il faut qu’une réelle étude comparative des enjeux énergétiques soit réalisée, au-delà du conflit idéologique actuel, où chaque camp brandit ses arguments sans répondre à ceux de la partie adverse.
Mais avant tout, ne serait-il pas plus efficace de prôner une véritable politique d’économie d’énergie et de lutte contre le gaspillage énergétique : bureaux, magasins, autoroutes, monuments éclairés toute la nuit ; transport routier des marchandises ; organisation urbaine qui impose des déplacements centre ville - banlieue et vice versa… ?

Michel Echaubard

voir le n° précédent - voir le n° suivant

Portfolio : clic image
Grand albatros (Diomedea exulans). Photo Anne-Marie Reboulet. Fotolia