Article au format texte pour impression
Le Courrier de la Nature n°286
- Novembre - Décembre 2014

voir le n° précédent - voir le n° suivant

JPG - 39.1 ko
La Grande Barrière de corail. Photo Andy Lewis
commander ce N° ou s’abonner

Sommaire

Editorial
Courrier des lecteurs
Dans les actualités :
La nature dans ses bons et mauvais jours et soumise aux décisions officielles…
Face à l’érosion de la biodiversité, on se concerte aux niveaux nationaux, européen et international. En France, la thématique des espèces exotiques envahissantes a eu droit à ses premières assises nationales ; tandis que les questions du braconnage de l’ortolan, du tir au loup et du massacre des bouquetins du massif du Bargy continuent de diviser.
En Europe, l’importance de respecter des continuités écologiques a été évoquée lors du 27e congrès des Conservatoires d’espaces naturels. Et le lancement d’une plate-forme européenne grands prédateurs sera peut-être bénéfique. Quant à l’international : retour sur la 65e réunion de la Commission baleinière.

Vie de la SNPN
- Sivens : ces tragiques événements auraient-ils pu être évités ?
- Réflexions du Président Jean Untermaier à l’occasion du 160e anniversaire de la SNPN
- Rendez-vous nature


- Les îles de Robinson Crusoe. Un projet de création de Jardin et Conservatoire botaniques par Philippe Danton (association Robinsonia), Stéphane Buord (Conservatoire botanique national de Brest)

lire l’introduction...

- La Grande Barrière de corail. Quel avenir ? par Bernard Salvat (Université de Perpignan) et Clive Wilkinson (Reef and Rainforest Research Center, Townsville, Australie).

lire l’introduction...

- Point de vue
Un nouveau type de réserve pour une protection intégrale proposé par l’ASPAS par Pierre Athanaze, président de l’ASPAS (Association pour la protection des animaux sauvages)


La nature sous la plume de... Alice Ferney
La nature dans l’oeuvre de... Jean-Marie Ghislain


Bibliographie
A voir, à découvrir


Editorial


Le Père Noël, c’est vous !

Chères lectrices, chers lecteurs,
Alors voila, nous vous proposons d’être acteur de la protection de la nature en nous aidant d’une manière simple et sans procéder à un don...

En lisant Le Courrier de la Nature, vous prouvez déjà votre intérêt pour la nature, pour sa préservation. Alors en quoi consisterait votre engagement envers cette cause à travers notre revue que vous êtes nombreux à apprécier et qui mériterait cependant d’être davantage connue ? Vous le savez, ce n’est pas une époque faste pour la presse papier et nous avons besoin d’un appui de votre part pour que notre bimestriel ne subisse pas le lot commun des revues. Alors que pouvez-vous faire ? Eh bien, vous, nos fidèles lecteurs, n’êtes-vous pas les mieux placés pour faire l’éloge du Courrier auprès de votre entourage ? N’avez-vous pas les arguments les plus justes et les plus convaincants ?
Voici donc quelques pistes à suivre : vous faites partie d’une association locale ? Pourquoi ne pas y déposer un exemplaire sur place ? Votre tante ou votre facteur est sensible à la protection de la nature ? N’hésitez pas à lui parler de notre revue, à la lui montrer ! Qu’importe la taille de votre réseau social, une petite annonce sur Facebook ou par courriel pourrait susciter des curiosités !
Contribuez à l’éveil des consciences au sein de votre commune en demandant à votre bibliothèque municipale de s’abonner au Courrier de la Nature pour qu’il soit ainsi mis à disposition de toute la collectivité. Ou bien tout simplement, profitez de cette période de fêtes pour offrir un abonnement à l’un de vos proches. Nous sommes convaincus que votre implication portera ses fruits car il s’agit là de témoigner, de discuter et de créer un échange. Aucune lettre ou dépliant impersonnels que nous pourrions envoyer à des milliers d’exemplaires n’auraient le même impact !

Une… juste UNE personne de votre entourage à convaincre. Le challenge vous parait-il impossible ? Je vous laisse étudier la question mais imaginez-vous un peu si chacun de vous s’investissait dans cette mission… vous afficheriez votre engagement pour la nature (puisqu’il s’agit bien là de l’objectif de notre revue) et nous multiplierions par deux le nombre d’abonnés grâce à vous ! Voilà le doux rêve formulé au Père Noël cette année…

Elodie Seguin

voir le n° précédent - voir le n° suivant

Portfolio : clic image
La Grande Barrière de corail. Photo Andy Lewis
commander ce N° ou s’abonner