Article au format texte pour impression
n°282 Suivis scientifiques dans la Réserve de Camargue

voir le n° précédent - voir le n° suivant

Commander ce numéro (bon de commande à télécharger).

Sommaire

JPG - 177.8 ko
Relevés bathymétriques dans le Vaccarès par Eric Coulet. ©Véronique Paliard/SNPN
commander ce N° ou s’abonner

Editorial



- La Réserve de Camargue au cœur de la recherche par François Ramade, Professeur émérite d’écologie à la Faculté des sciences d’Orsay (Université de Paris-Sud), Président d’honneur de la SNPN

lire l’introduction...

- Surveiller l’environnement pour le connaître et le conserver par Jacques Blondel, CEFE-CNRS Montpellier

lire l’introduction...

- La Réserve naturelle nationale de Camargue : quelques rappels par Anaïs Cheiron, Chargée de mission scientifique, RNN de Camargue, SNPN

lire l’introduction...

- Apports et limites du suivi scientifique par Eric Coulet, Directeur de la Réserve naturelle nationale de Camargue, SNPN

lire l’introduction...

- Le suivi de l’herbier de zostères de l’étang du Vaccarès : évolutions méthodologiques et résultats par Yves Chérain, Chargé de mission scientifique, RNN de Camargue, SNPN

lire l’introduction...

- Un exemple de suivi à long terme : les poissons du système Vaccarès par Anaïs Cheiron, Chargée de mission scientifique, RNN de Camargue, SNPN

lire l’introduction...

- Suivi à long terme des anatidés et foulques hivernant sur la réserve de Camargue par Philippe Vandewalle, Chargé de mission scientifique, RNN de Camargue, SNPN

lire l’introduction...

- Gérer le présent et réécrire l’histoire par Eric Coulet, Directeur de la RNN de Camargue, SNPN

lire l’introduction...

- Vers une évaluation du niveau de conservation de la réserve par Eric Coulet, Directeur de la RNN de Camargue, SNPN

lire l’introduction...


La nature sous la plume de... Joseph d’Arbaud
La nature dans l’œuvre de ... Jean Boutin


Paroles de chercheur : entretien avec Alain Tamisier
Autres suivis : pollution de l’eau, libellules, lapins
Point de vue : les suivis comme base de dialogue


Bibliographie - Remerciements


Editorial

La réserve de Camargue : près de quatre-vingt-dix ans de protection, dont quarante en tant que Réserve naturelle nationale (l’une des plus grandes de France) !
Comment évoquer en quelques mots ce territoire exceptionnel, véritable modèle de terrain - comme nous le verrons dans les pages qui suivent - et dont la renommée dépasse nos frontières ? Avec mes huit modestes années de participation à l’aventure, tentons la gageure sous la forme d’un « quinté » de qualificatifs !
Précurseur, avec la cinquième génération de son plan de gestion pluriannuel, qui a progressivement glissé d’une problématique locale à une logique beaucoup plus intégratrice des enjeux globaux, et qui fait la part belle aux suivis scientifiques à long terme, selon des protocoles réalistes et régulièrement évalués.
Reconnaissance, des richesses naturelles et du travail réalisé, par les différents zonages patrimoniaux qui s’y appliquent : ZNIEFF (Zone naturelle d’intérêt écologique, floristique et faunistique), protection réglementaire bien sûr, mais aussi foncière (domaine attribué au Conservatoire du littoral en 2007), labels européens (sites Natura 2000, diplôme du Conseil de l’Europe plusieurs fois renouvelé) et même internationaux (première zone humide Ramsar de France, Réserve de biosphère), tout cela au sein du très typique Parc naturel régional de Camargue !
Exemplarité, en termes de gouvernance et d’intégration au territoire camarguais : l’équipe technique participe activement à nombre d’instances thématiques à l’échelle de la Camargue et au-delà. Le Comité de direction, piloté par le Sous-préfet d’Arles, et le Conseil scientifique, présidé par le Professeur Ramade, se caractérisent par la grande assiduité de leurs membres, indicateur, s’il en est, de l’intérêt, voire de la passion, qu’y portent tous les acteurs.
Complexité, pour comprendre le fonctionnement et l’évolution de ce vaste hydrosystème, si dépendant de son bassin versant.
Surprises aussi, toujours renouvelées : qui aurait parié, il y a quelques années, sur l’hivernage de milliers de grues cendrées du côté d’Amphise ?
Comment terminer sans rendre un hommage appuyé à son directeur, Eric Coulet, qui prend cette année une retraite bien méritée après quarante ans de services. La réserve n’a connu que deux directeurs depuis… 1927 ! Quelques superlatifs, encore, qui s’appliquent bien à la gestion de ce territoire : ténacité, constance et pérennité, mais aussi sérénité et sagesse ! De son côté, l’Etat continuera de soutenir le fonctionnement de cette belle réserve nationale, au côté de ses partenaires.
Bonne lecture à tous.

Robin Rolland
Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement Provence-Alpes-Côte d’Azur Service Biodiversité, Eau et Paysages


Ce numéro du Courrier de la Nature a été réalisé avec l’aide financière de la DREAL de la région PACA a laquelle nous adressons tous nos remerciements.

 

 

 

 

 

 


Commander ce numéro (bon de commande à télécharger).

voir le n° précédent - voir le n° suivant