Article au format texte pour impression
n°272 Protection des oiseaux

voir le n° précédent - voir le n° suivant

Vous pouvez acheter ce numéro dans les librairies suivantes :

- EYROLLES, 57 boulevard Saint-Germain, 75005 PARIS, tél. : 01 44 41 11 77 (sciences) ;
- BEDI THOMAS, 28 rue des Fossés Saint-Bernard 75005 Paris, tél. 01 47 00 62 63
- DEYROLLE, 46 rue du Bac, 75007 Paris, tél. 01 42 22 30 07

Sommaire

JPG - 89.2 ko
Pic vert (Picus Veridis). Photo Yves Thonnérieux
commander ce N° ou s’abonner

Editorial



- Des hommes et des oiseaux : de la connaissance à la conservation par Jacques Blondel

lire l’introduction...

- De la protection des oiseaux à celle de la nature par Valérie Chansigaud

lire l’introduction...

- Des savants et des oiseaux. Les oiseaux et leur protection au sein de la Société d’acclimatation de 1854 à la Seconde guerre mondiale par Rémi Luglia

lire l’introduction...

- Le rôle de la SNPN par Anne Lombardi

lire l’introduction...

- Cent ans d’actions de la LPO par Anne Lombardi

lire l’introduction...

- Conservation des oiseaux et protection de la nature : histoire, expérience française et contexte international par Jean-Marc Thiollay

lire l’introduction...

- La protection des oiseaux et la chasse en France : amalgame, conflit, échec par Guy Jarry & Alain Tamisier

lire l’introduction...


La nature dans les écrits de ... George Sand
La nature sous le pinceau de ... Sylvain Leparoux


Focus

- Agriculture
- Réserves naturelles : Grand Lieu, Camargue, Sept-Iles.
- Programmes de préservation : LIFE+ Cap DOM, PNA en faveur du ganga cata et de l’alouette calandre.
- Réintroductions : lori de Kuhl, carpophage des Marquises, outarde canepetière.


Bibliographie - Remerciements - Lexique


Editorial
Une «  classe parapluie  » à préserver

Voici enfin le « Spécial Oiseaux », issu d’une idée qui remonte aux années où Christian Jouanin était directeur du Courrier de la Nature. Ce numéro, qui pourrait lui être dédié, est important pour au moins deux raisons.
La première est qu’il est le numéro spécial 2012, année du centième anniversaire de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), dont il faut rappeler qu’elle fut créée par nous, SNPN (cf. p. 26 et 30), cependant que paraissait la même année 1912 l’arrêté préfectoral assurant la pérennité de l’archipel des Sept-Iles.
La seconde raison, historique également, illustre le rôle qu’ont joué l’ornithologie et les ornithologues dans le développement de la protection et de son droit. En fait, le droit de la nature s’est construit grâce à des ornithologues, pour les oiseaux. D’éminentes personnalités, d’Oustalet – bien oublié aujourd’hui – à Philippe Lebreton et Christian Jouanin justement, en passant par Heim de Balzac ou Jean Dorst, exercèrent en ce sens une influence déterminante.
Cela se comprend aisément. Les oiseaux occupent tous les milieux, ou presque, et toutes les strates de l’environnement. La classe des oiseaux s’apparente à une «  classe parapluie  » (comme on parle des «  espèces parapluie  ») dont la protection garantit celle d’un grand nombre d’autres espèces. Au surplus, la vulgarisation de l’ornithologie, par le «  Peterson  », guide mythique d’identification paru en français pour la première fois en 1954, et par les ouvrages presque aussi connus du Suisse Paul Géroudet, a fourni à la conservation, dans le monde associatif, des cohortes de militants.
A cet égard, la loi du 10 juillet 1976 sur la protection de la nature témoigne de la «  production ornithologique du droit  ». Ainsi, en définissant les objectifs des réserves naturelles, mentionne-t-elle «  la préservation ou la constitution d’étapes sur les grandes voies de migration de la faune sauvage  ». En France, une telle disposition bénéficie évidemment aux oiseaux et à eux seuls, mais l’évidence était telle, pour le législateur, qu’il ne pensa même pas à le préciser. Certes, bien d’autres espèces que les oiseaux, dans tous les compartiments du règne animal et végétal, sont convoquées aujourd’hui pour justifier la protection ou constituer des indicateurs de l’état des milieux. Et c’est tant mieux. Il n’empêche que l’avifaune demeure essentielle pour caractériser les objectifs et les critères de la protection.
Alors, en souhaitant bon anniversaire à nos amis de la LPO, partageons avec eux la conviction que, si l’oiseau n’est pas la mesure de toute chose, il reste l’expression idéale de notre amour de la nature.
Jean Untermaier, Président de la SNPN


Vous pouvez acheter ce numéro dans les librairies suivantes :

- EYROLLES, 57 boulevard Saint-Germain, 75005 PARIS, tél. : 01 44 41 11 77 (sciences) ;
- BEDI THOMAS, 28 rue des Fossés Saint-Bernard 75005 Paris, tél. 01 47 00 62 63
- DEYROLLE, 46 rue du Bac, 75007 Paris, tél. 01 42 22 30 07

voir le n° précédent - voir le n° suivant