Article au format texte pour impression
n°260 Communication plantes-animaux

voir le n° précédent - voir le n° suivant

Ce numéro spécial est ÉPUISÉ

JPG - 88.8 ko
Membracide, Bocydium globular. Photo Patrick Landmann

ÉPUISÉ

commander ce N° ou s’abonner

Sommaire

Editorial



- La communication entre plantes et insectes : présentation générale par Jean-Claude Caissard & Martine Hossaert-McKey

lire l’introduction...

- Couleur de fleur d’orchidées et insectes pollinisateurs par Bertrand Schatz, Roxane Delle-Vedove, Julien Renoult, Nicolas Juillet, Thierry Pailler, Jean-Marie Bessière et Laurent Dormont

lire l’introduction...

- Petites histoires de communications plantes-animaux par Catherine Soler

lire l’introduction...

- Une diversité d’arômes ou les différentes stratégies de la séduction par Marc Gibernau & Marion Chartier

lire l’introduction...

- La communication dans les symbioses entre plantes et fourmis par Rumsaïs Blatrix

lire l’introduction...

- Communication entre plante et pollinisateur parasite de graines : les liaisons dangereuses par Laurence Despres

lire l’introduction...


Echos-Actualité :
Communication souterraine :
- Le cri d’alarme odorant des racines de maïs (Ivan Hiltpold)
- Dis-moi ce que tu émets comme odeurs, je te dirai qui tu abrites... (Sébastien Dugravot, Prisca Pierre, Sonia Dourlot et Anne-Marie Cortesero)
Communication aérienne :
- Le grand charançon du pin (Maxime Jacquet et Guy Lempérière)
- Quand les membracides se "téléphonent"
Communication aquatique :
- Recherche de médiateurs chimiques impliqués dans la relation plantes aquatiques-larves de moustiques (Julien Sérandour, Guy Lempérière)
Communication et lutte biologique :
- La communication chimique entre les plantes et les insectes au service de la protection des cultures (Julie Grandgirard)
- Les agriculteurs auront-ils le nez plus fin que les pucerons ?(Jean-Louis Hemptinne et Alexandra Magro)


La nature dans les écrits de ... Alphonse de Lamartine
La nature sous le pinceau de ... Alain Beaudelocque


Bibliographie - Lexique - Remerciements


Editorial

Allo l’insecte, ici la fleur !
Un insecte qui passe de fleur en fleur pour butiner, un autre qui se pose sur une feuille pour pondre, un autre qui dévore une jeune pousse : quoi de plus banal ? Quel promeneur, quel jardinier n’a jamais observé le ballet des insectes autour des plantes ou l’affinité de telle ou telle espèce d’abeille, de papillon ou de scarabée pour telle ou telle plante ? Les esprits curieux se sont peut-être demandé comment les insectes reconnaissaient cette fleur ou cette feuille plutôt qu’une autre. Se poser cette question, c’est entrer dans un monde immense, un monde dans lequel les insectes sont tour à tour attirés, leurrés et intoxiqués, un monde dans lequel les plantes les plus répulsives survivent et les plantes les plus attractives se reproduisent, un monde dans lequel les lois de l’évolution fournissent une multitude d’exemples d’adaptations entre plantes et animaux.
Ce numéro spécial est consacré à la communication entre les animaux et les plantes, communication qui concerne essentiellement les insectes. L’ensemble est trop vaste et trop complexe pour être traité autrement que par des exemples ponctuels. On découvrira donc de magnifiques adaptations de défenses végétales ou de pollinisation avec des fourmis, des chauves-souris, des mouches, des moustiques, des pucerons… Une grande partie de ces exemples est issue d’une discipline à la frontière de la biologie et de la chimie : l’écologie chimique. Cette science s’intéresse aux interactions, et donc aussi à la communication, entre les êtres vivants par voie chimique, en particulier grâce aux phéromones des insectes et aux métabolites secondaires des plantes. A l’horizon de ces études, on débouche sur des mécanismes écologiques et évolutifs fondamentaux. On accède également à l’utilisation de ces molécules en pharmacie et en lutte biologique.
Espérons qu’après cette lecture le promeneur et le jardinier prendront du plaisir à observer différemment le ballet d’un insecte, la couleur d’une fleur ou l’odeur d’une feuille et s’interrogeront encore davantage sur les ramifications complexes qui unissent les être vivants depuis toujours.

Jean-Claude Caissard
Maître de Conférence à l’Université Jean Monnet, Saint-Etienne

voir le n° précédent - voir le n° suivant