Article au format texte pour impression
n°227 Grands singes

voir le n° précédent - voir le n° suivant

Commander ce numéro (bon de commande à télécharger).

Sommaire

JPG - 90 ko
Orangs-outans de Sumatra (Pongo pygmaeus abelii). Photo Anup Shah / Jacana
commander ce N° ou s’abonner

Editorial



Echos de la brousse
- Grands singes : pourrons-nous les sauver ? par Emmanuelle Grundmann
- Les orangs-outans et les communautés locales : les enjeux de la cohabitation, par Marc Ancrenaz
- Indonésie : les orangs-outans en sursis, par Valérie Marchal
- Le gorille, une espèce phare pour le Gabon, par Stéphanie Latour
- Le projet Help, six ans après, par Myriam Vacher-Vallas
- Réintroduction de gorilles. Un souffle d’espoir en Afrique centrale : expérience de deux projets, par Sandrine Mahé
- Les grands singes et les zoos, par Jean-Luc Berthier



- Les origines communes des grands singes et de l’homme par Véronique Barriel, Muséum national d’histoire naturelle et Jean-Pierre Hugot, Institut de recherche pour le développement

lire l’introduction...

- L’intelligence des grands singes en question par Dominique Lestel, Ecole normale supérieure et Muséum national d’histoire naturelle, et Chris Herzfeld, Ecole des hautes études en sciences sociales

lire l’introduction...

- Grands singes : la diversité de l’organisation sociale par Annie Gautier-Hion, Université de Rennes.

lire l’introduction...

- La quête alimentaire des primates : à la recherche des saveurs naturelles, par Claude Marcel Hladik, Muséum national d’histoire naturelle

lire l’introduction...

- Sur les traces des chimpanzés... vers de nouveaux médicaments par Sabrina et Jean-Michel Krief, Muséum national d’histoire naturelle

lire l’introduction...

- Des grands singes, des maladies et des hommes, par Xavier Pourrut et Eric Leroy, Institut de recherche pour le développement (IRD)

lire l’introduction...

- Parasitisme et coévolution chez les Hominidae par Jean-Pierre Hugot, Institut de recherche pour le développement (IRD)

lire l’introduction...


La nature dans les écrits de ... Robert Merle
La nature sous le pinceau de ... John Seerey-Lester


Bibliographie - Remerciements - Lexique


Editorial

Quel avenir pour les grands singes ?
Les grands singes que l’évolution a produits sont tous éteints ou en voie d’extinction. L’avenir des survivants est un problème de protection de la nature tout à fait comparable hélas ! à ceux pour lesquels milite quotidiennement notre association. Le Courrier de la Nature se devait de l’aborder même si son aspect émotionnel, amplifié par les médias, à cause du "cousinage" avec notre espèce , relève de l’activité spécifique d’associations distinctes de la nôtre dont le but essentiel est la conservation de la biodiversité : mais les buts de celles-ci et les nôtres se rencontrent souvent dans la pratique d’activités convergentes et synergiques.
Les singes actuels ont derrière eux autant de millénaires d’évolution que nous-mêmes ; ils peuvent se rapprocher par certains traits des ancêtres de l’espèce humaine, mais ils ne sauraient leur être identiques : ce sont des cousins plus ou moins lointains, non les grands-parents. On trouvera dans les pages qui suivent l’arbre phylogénétique qui décrit les relations de l’homme et des autres grands singes, d’après les récentes découvertes de la biologie moléculaire et avec les incertitudes d’interprétation qui lui restent attachés.
La plupart des anthropologues qui se penchent, non parfois sans arrière-pensées philosophiques, sur le développement de l’"intelligence" chez les proches-parents biologiques de l’homme, considèrent que la différence est d’ordre quantitatif et non pas qualitatif. Pourtant le développement des uns et celui de l’autre apparaissent incommensurables au sens propre du terme c’est-à-dire sans commune mesure. Les singes hominiens sont tous au bord de la disparition. A l’inverse notre espèce en pleine explosion démographique, technique, spirituelle, menace, par le message de sa suprématie, la survie de tous les autres hominiens - comme du reste celle de la biosphère tout entière. Sa responsabilité est éclatante.
On retrouve dans le destin particulier actuel des grands singes des causes de déclin que les protecteurs de la nature n’identifient que trop aisément : la destruction des forêts pour le commerce des bois tropicaux ou pour la culture industrielle d’essences recherchées, la chasse pour l’approvisionnement en viande de brousse, le monstrueux trafic illicite d’animaux de compagnie ! Aucune de ces causes n’est actuellement maîtrisée ni même semble en voie de l’être : l’exploitation du bois, les monocultures forestières, le marché de la viande de brousse, le commerce illégal d’animaux sont en pleine prospérité sinon expansion. Pourront-ils être contrebalancés par les initiatives héroïques, heureusement souvent médiatisées, de quelques primatologues courageuses et opiniâtres ?

Christian Jouanin


Commander ce numéro (bon de commande à télécharger).

voir le n° précédent - voir le n° suivant

Portfolio : clic image
Orangs-outans de Sumatra (Pongo pygmaeus abelii). Photo Anup Shah / Jacana
commander ce N° ou s’abonner