Article au format texte pour impression
n°213 SNPN-150ème anniversaire

voir le n° précédent - voir le n° suivant

Commander ce numéro (bon de commande à télécharger).

Sommaire

JPG - 89.7 ko
Lettre manuscrite d’Isidore Geoffroy Saint-Hilaire et médaille à son effigie. Photo SNPN

Éditorial


10 février 2014 : célébration du 150ème anniversaire de la SNPN

- Allocution d’accueil de M. Bertrand-Pierre Galey, Directeur Général du Muséum national d’histoire naturelle
- Intervention de Mme Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de l’Ecologie et du Développement durable
- Le monde associatif face à la crise écologique globale, par François Ramade
- Histoire de la SNPN : de l’acclimatation à la protection de la nature, par Christian Jouanin
- La Conservation des espèces animales, par Pierre Pfeffer
- La Société nationale de protection de la nature, gestionnaire d’espaces naturels protégés, par Eric Coulet


Au temps de l’acclimatation, par Nadejda Varfolomeeva et Christian Jouanin

lire l’introduction...

- Isidore Geoffroy Saint-Hilaire
- L’acclimatation et domestication au temps d’Isidore Geoffroy Saint-Hilaire
- Le Jardin d’acclimatation
- Les déjeuners amicaux de la Société d’acclimatation
- Le congrès international pour la protection de la nature - 1923
- La protection de la faune sauvage
- La protection des lépidoptères et celle des formes vivantes en générale (faune et flore)


Correspondances d’hier...


La nature dans les écrits de... Jean Giraudoux
La nature sous le pinceau de... Roger Reboussin


Historiques
- Histoire de la Réserve de Camargue
- Histoire de la Réserve du lac de Grand Lieu
- La Revue d’écologie - la Terre et la Vie
- Le Courrier de la Nature
- La SNPN en campagne : quelques actions marquantes


Éditorial

Lettre à Isidore Geoffroy St-Hilaire
Cher Professeur,
Voilà bien longtemps que je voulais vous donner des nouvelles d’une de vos œuvres que vous chérissiez beaucoup, la Société zoologique d’acclimatation, appelée aujourd’hui Société nationale de protection de la nature. Elle vient de fêter ses 150 ans et j’en profite pour vous proposer quelques documents auxquels vous porterez, je l’espère, grand intérêt. Vous trouverez tout d’abord le texte des discours prononcés le 10 février 2004, lors de l’anniversaire de sa fondation, dans le Grand amphithéâtre du Muséum national d’histoire naturelle, au cœur du Jardin des Plantes qui vous vit naître en 1805. Nous nous sommes permis ensuite de brosser votre portrait et de retracer les grandes étapes de votre vie avant d’évoquer l’acclimatation, objet primitif de « la Société », comme vous la dénommiez. Nous avons rappelé ses premières actions ; en plus des acclimatations proprement dites, pas toujours réussies, vous vous souviendrez des médailles décernées pour encourager les progrès de l’histoire naturelle pratique, des déjeuners amicaux, qui se perpétuèrent durant des décennies, et de la création du Jardin d’acclimatation du Bois de Boulogne. En complément, nous avons retenu plusieurs propos exprimés lors du premier congrès sur la protection de la nature de 1923. Ils témoignent du tournant pris progressivement par votre Société et figurent aujourd’hui parmi les fondements de la conservation de la nature. Enfin, vous pourrez lire quelques historiques succincts d’oeuvres ou actions particulières de la Société : revues, réserves naturelles, campagnes… Nous espérons que vous serez fier de ce qui a été fait. Vous le constaterez, vous n’avez pas œuvré en vain. Votre enfant, s’adaptant à l’évolution de la civilisation, a suivi une voie que vous n’imaginiez pas, de l’acclimatation à la sauvegarde de la biodiversité. Et s’il est vrai qu’un présent sans passé n’a pas d’avenir, grâce au riche passé que vous lui avez offert, la Société nationale de protection de la nature doit s’attendre à jouer dans le monde de demain un rôle essentiel.
Veuillez croire, Cher Professeur, à mon respectueux souvenir.

Le Courrier de la Nature

P.S. J’ai renoncé à écrire Cher Isidore, c’eut été trop familier. Pourtant, c’est par votre prénom que nous vous appelons lorsque nous évoquons votre mémoire car, grâce à votre buste posé sur la cheminée de la salle du conseil, vous êtes présent à toutes nos réunions et veillez paternellement sur nos débats.


Commander ce numéro (bon de commande à télécharger).

[voir le n° précédent] - voir le n° suivant

Portfolio : clic image
Lettre manuscrite d’Isidore Geoffroy Saint-Hilaire et médaille à son effigie. Photo SNPN