Article au format texte pour impression
Une consultation publique pour les directives Habitats et Oiseaux
La Commission européenne a entrepris une évaluation approfondie de ces deux textes qui pourrait conduire à leur révision ou leur réécriture. Cette évaluation fait l’objet d’une consultation publique (jusqu’au 27 juillet) à laquelle la SNPN a d’ores et déjà répondu. Elle invite ses adhérents et ses sympathisants à faire de même.

Respectivement adoptées en 1979 et 1992, les directives européennes Oiseaux et Habitats sont notamment à la base du réseau Natura 2000, couvrant environ 18% du territoire et plus de 4% des mers et océans de l’Union européenne. La Commission européenne a entrepris une évaluation approfondie de ces deux textes, qui pourrait conduire à leur révision ou leur réécriture. Cette évaluation fait l’objet d’une consultation publique ouverte jusqu’au 27 juillet 2015.
Afin d’assurer la mobilisation d’un maximum de citoyens européens en faveur de ces textes qui constituent aujourd’hui les piliers de la politique européenne de préservation des espèces et des milieux naturels, plus de 90 ONG (Organisations non gouvernementales) environnementales se sont alliées pour lancer la campagne « Nature Alerte », traduite en 25 langues. Cette campagne, par le biais du site internet dédié (www.naturealert.eu), invite les citoyens des 28 pays de l’Union européenne à participer à la consultation publique, en proposant, à ceux qui seraient moins au fait du contenu et du rôle de ces directives, des pistes de réponses pour les 14 questions générales* de cette consultation portant sur l’efficacité, l’efficience, la pertinence, la cohérence et la valeur ajoutée de ces textes.
Les contributions reçues permettront à la Commission européenne de dresser un bilan de santé de ces deux directives et de décider, début 2016, s’il convient de les réviser pour les fusionner « en une législation plus moderne », perspective qui fait craindre à de nombreuses associations un recul par rapport à la situation actuelle en termes de préservation du patrimoine naturel.
La SNPN a bien évidemment répondu à cette consultation publique et invite ses adhérents et sympathisants à faire de même.

* Les plus investis sur ces sujets peuvent également répondre à une série de questions spécifiques.