Article au format texte pour impression
La vache tousse, le blaireau trinque !
- Communiqué de presse du 24 septembre 2015

en version PDF à télécharger ici

Le retour malheureux de la tuberculose bovine chez les bovins dans quelques régions de France vient probablement d’un mauvais suivi de la maladie dans les élevages. Aujourd’hui, si la tuberculose bovine cause de réels dégâts aux troupeaux, on assiste à une dérive des méthodes de lutte qui consiste à vouloir éliminer les victimes collatérales de la bactérie que sont les blaireaux, au lieu de se concentrer sur la cible principale, à savoir les bovins.
Selon les chiffres disponibles, 13 400 blaireaux ont été exterminés dans le département de la Côte d’Or depuis 2009, chiffre vraiment étonnant. Tous ne proviennent pas de la zone infectée et leur contamination effective est loin d’avoir été systématiquement vérifiée.
Les sommes déjà investies sont conséquentes, avec un risque d’incitation à la destruction des blaireaux. Autant d’argent non utilisé pour maîtriser la maladie chez l’espèce principalement concernée !
Le loup et la crise ovine, le bouquetin et la brucellose (cf. communiqué de presse du 24 septembre) et maintenant le blaireau et la tuberculose : la nature semble un bouc émissaire tout désigné face aux réelles difficultés du monde agricole qui se trompe de cible.
Tant de cadavres ne risquent-ils pas de gâter la saveur de nos produits du terroir ?

Contact :
SNPN, 9 rue Cels, 75014 Paris
tél : 01 43 20 15 39
www.snpn.com – snpn@wanadoo.fr

Documents : clic icone
La vache tousse, le blaireau trinque ! CP150924
type : PDF
taille : 80.3 ko
Télécharger la dernière version d'Adobe Reader