Article au format texte pour impression
Le Courrier de la Nature n° 295
- Mars - Avril 2016

voir le n° précédent - voir le n° suivant

JPG - 612.5 ko
Eléphants, Namibie. Photo Claude Bertin
commander ce N° ou s’abonner

Sommaire

Editorial

Courrier des lecteurs

- Certains écosystèmes français pourrait-ils tirer parti du loup ? par Marc Michelot (version complète à télécharger ici en PDF )
- Loup et biodiversité : le doute est-il raisonnable ? par Jean-Louis Martin (version complète à télécharger ici en PDF)

Dans les actualités :

Ours, loup, tigre... Les grands carnivores se taillent la part belle dans l’actualité de ce numéro. Mais leur sort n’est hélas pas aussi enviable sur le terrain ! Les éléphants et les oies ne sont guère mieux lotis.
On attendait beaucoup de la loi sur la biodiversité, mais là encore, le projet adopté par le Sénat porte son lot de déceptions. Sans compter les atteintes aux zones humides qui se poursuivent (Notre-Dame-des-Landes), en dépit de maigres victoires arrachées aux aménageurs (barrages de Sivens et de la Gimone).
Heureusement, quelques projets nous redonnent espoir (alternatives aux pesticides, Life Alpilles, nature en ville...).

Vie de la SNPN
Journée mondiale des Zones humides
Zones humides : trois mares restaurées à Adainville
La SNPN participe à la manifestation à Lyon pour protester contre les tirs excessifs de loup
Les réserves nationales gérées par la SNPN

Les rendez-vous nature de la SNPN


- Quelle action face à l’écrevisse de Louisiane ? par Jean-Marc Gillier (Directeur de la RNN du lac de Grand-Lieu) et Maria Galet (stagiaire).

lire l’introduction...

- Braconnage de la grande faune en Afrique par David Brugiere (chef de projets Biodiversité et ressources naturelles, BRL Ingénierie)

lire l’introduction...

Point de Vue
Nature, agriculture et biodiversité, par François Moutou (Vice-président de la SNPN)


La nature dans l’œuvre de... Dzia


Bibliographie
A voir, à découvrir


Editorial


Vivre ensemble

Est-ce un paradoxe, est-ce une surprise ? En ce début de XXIe siècle, l’espèce humaine est-elle, ou non, capable de vivre en harmonie avec elle-même et avec les autres vivants ?
L’actualité quotidienne n’apporte pas beaucoup d’informations positives dans ce domaine.
Le schéma actuel de développement de la plupart des pays, toujours fondé sur une croissance de plus en plus difficilement qualifiable de durable, semble créer plus de conflits qu’il ne contribue à en résoudre. Le schéma agricole européen contemporain doit se réformer, c’est vital. Qui aura le courage d’en prendre l’initiative ?
Ailleurs, les pressions financières directement exercées sur les dernières populations sauvages de la grande faune vont achever le processus d’extinctions entamé lors des siècles précédents. La technologie contemporaine et le cynisme mondial devraient terminer tout cela assez rapidement. En Afrique, l’Asie va clôturer ce que l’Europe avait débuté. Le point sur la situation des éléphants au Gabon et au Mozambique et sur celle des rhinocéros dans ce second pays est éloquent.
Le tigre aurait-il meilleure presse à l’extrémité orientale de sa répartition ? Dans le domaine de la conservation rien n’est jamais gagné ni acquis de manière pérenne. Seule l’extinction est définitive. Il faut se réjouir des bonnes nouvelles extrême-orientales mais dans ce cas comme dans celui des éléphants et des rhinocéros, qu’y pouvons-nous vraiment ?
Il reste alors ce qui se passe chez nous. Sommes-nous acteurs engagés, actifs ou plutôt passifs ? Quelle énergie dépensée autour des écrevisses exotiques ! Leur impact est encore mal cerné mais elles modifient considérablement les écosystèmes où elles ont été introduites. Le changement n’est pas un mal a priori, c’est même la règle de la vie, mais pourquoi accepter si peu les paysages, faunes et flores d’origine pour toujours chercher à les remplacer par d’autres ?
Commençons par apprendre à vivre avec nous-mêmes puis avec nos voisins, cela peut nous aider à vivre ensuite avec d’autres.

François Moutou

voir le n° précédent - voir le n° suivant
Portfolio : clic image
Eléphants, Namibie. Photo Claude Bertin
commander ce N° ou s’abonner
Documents : clic icone
Courrier des lecteurs/ M. Michelot
type : PDF
taille : 49.1 ko
Courrier des lecteurs / J.-L. Martin
type : PDF
taille : 264 ko
Télécharger la dernière version d'Adobe Reader