Article au format texte pour impression
Le Courrier de la Nature n° 298
- Juillet - Août 2016

voir le n° précédent - voir le n° suivant

JPG - 957.7 ko
Coco fesse, Seychelles. Photo Yves Thonnérieux
commander ce N° ou s’abonner

Sommaire

Editorial

Courrier des lecteurs

Dans les actualités :

Avec l’été, l’heure est au voyage. Détour par l’Asie, sur les traces du tigre dont la population globale progresse sur ce continent. Petit zoom sur le Népal et ses loups et passage ensuite par l’Afrique, où la récente incinération d’un impressionnant stock d’ivoire par le gouvernement kényan semble marquer de nouveaux engagements en matière de protection des éléphants.
Retour en France où la belle saison est aussi celle des possibles rencontres avec les rampants : dans ces pages quelques astuces pour distinguer couleuvres et vipères et coup d’œil sur la mise en place de plaques à reptiles dans le Centre-Val de Loire.
Ailleurs dans l’Hexagone, d’autres projets porteurs d’espoir : réintroduction de gypaètes barbus dans les Grands Causses, restauration de mares dans la Sarthe, démantèlement d’un trafic de chardonnerets dans le Loir-et-Cher... et description d’une nouvelle espèce de taupe au sud de la Loire.

Vie de la SNPN
Assemblée générale 2016
Une conférence sur les libellules à Grand-Lieu
Fête des mares
Fête de la nature
Les réserves nationales gérées par la SNPN

Les rendez-vous nature de la SNPN


- Anniversaire : la loi de 1976 au miroir de l’histoire par Rémi Luglia (agrégé et docteur en Histoire, CNRS/ Université de Caen Normandie,vice-président de la SNPN) et Jean-Pierre Raffin (enseignant-chercheur honoraire en écologie, Paris VII, président d’honneur de FNE).

lire l’introduction...

- Aphrodisiaques animaux. Du fantasme de puissance à la destruction massive par Aurélia Coulaty (auteur jeunesse & journaliste environnementaliste).

lire l’introduction...

Point de Vue
La chasse en France. Le positionnement de la SNPN, par Eric Coulet et Michel Echaubard, administrateurs de la SNPN


La nature dans l’œuvre de... Ambroise Monod


Bibliographie
A voir, à découvrir


Editorial


A l’heure où vous lisez ces lignes, la loi pour la reconquête de la biodiversité aura fait l’objet, le 22 juin, d’une troisième lecture. Les divergences entre les deux chambres étaient en effet si profondes que la Commission mixte paritaire n’a pas pu aboutir à un compromis. Pour autant, le dernier mot appartiendra à l’Assemblée nationale.
Telle est l’une des différences, parmi bien d’autres, avec la loi du 10 juillet 1976 sur la protection de la nature qui, elle, recueillit l’unanimité, et dont on célèbre le 40e anniversaire. Jean-Pierre Raffin pour "le vécu" et Rémi Luglia*, un historien qui est aussi le nôtre, s’attachent dans ce numéro à l’événement.
Réflexion faite, la question des débats et des votes au Parlement n’est peu-être pas si anodine qu’on pourrait le croire. Que révèle-t-elle ? Un consensus plus facile à trouver lorsque la protection de l’environnement n’en était qu’à ses débuts. Une ignorance assez générale des parlementaires de l’époque en ce domaine inédit ou presque ? A moins qu’aujourd’hui, compte tenu des progrès accomplis, il soit devenu fort difficile d’avancer encore sans heurter frontalement des intérêts opposés et fortement défendus. Ce qui voudrait dire qu’en matière de conservation, on est au bout de la route.
D’un autre côté, la fête des mares ou la conférence de Grand-Lieu sur les libellules, dont il est aussi question dans ce Courrier démontrent, à travers l’importance reconnue des petites zones humides, que certaines lacunes de la protection des milieux sont en passe d’être comblées. Quant à la fête de la nature au Jardin des Plantes, elle est pareillement riche de significations diverses. Retenons qu’elle symbolise la considération portée plus que jamais à la nature en ville ; et pour notre Société, qu’elle scelle une sorte de réconciliation entre la finalité des origines, l’acclimatation, aujourd’hui honnie, et la protection de la nature - SNPN - dans ses ambitions les plus contemporaines et les plus exigeantes.

*Dont on lira ou relira utilement l’ouvrage "Des savants pour protéger la nature. La société d’acclimatation (1854 - 1960)", Presses universitaires de Rennes, 2015

Jean Untermaier

voir le n° précédent - voir le n° suivant
Portfolio : clic image
Coco fesse, Seychelles. Photo Yves Thonnérieux
commander ce N° ou s’abonner