Article au format texte pour impression
La SNPN au Festival de la Photo animalière à Montier-en-Der
- Pour la première fois notre association est venue se présenter, en tant qu’exposant, au Festival international de la photo animalière de Montier-en-Der du 19 au 22 novembre derniers.


En 2015, année de la tenue de la Conférence des Nations unie sur le climat (COP21), c’est tout naturellement que le festival a choisi comme thème principal le réchauffement climatique et son impact sur la biodiversité planétaire. De nombreux photographes sont venus témoigner de la beauté du monde avant tout, de sa fragilité, en montrant des exemples concrets de ce que signifie le dérèglement climatique. Le ton a été donné par le photographe américain James Balog, le parrain de ce festival, qui a présenté une exposition sur les glaciers et leur disparition, un subtil mélange de l’art et de la science. Les régions polaires, un rêve blanc, étaient bien sûr à l’honneur mais aussi de magnifiques images présentant des milieux et des espèces plus familiers, en passant de la magie des paysages grandioses à la finesse de la photographie macro…
Un autre thème exploité lors du festival était le rapport entre l’homme et animal ; citons, entre autres, le documentaire en noir et blanc « Made in China » de Britta Jaschinski, un témoignage vibrant de la cruauté humaine envers les animaux captifs (zoos et cirques), et une série de portraits d’animaux rassemblés par Karine Lou Matignon proposant au public une autre perception du monde animal…
Au-delà de cette émotion visuelle, le festival a programmé de nombreuses conférences sur le thème du climat (mais pas uniquement), une table ronde animée par Rémi Marion, spécialiste de l’ours polaire et un des auteurs du numéro spécial Pôles du Courrier de la Nature, ainsi que des ateliers photos et des mini-forums présentant le travail des exposants du festival - photographes, associations, institutions, etc .
Parmi les nouveautés, le photographe Daniel Wambach, spécialiste de la photo à 360°, a proposé une téléportation dans une mare, milieu cher à la SNPN, que nous n’avons pas manqué de tester !
Le Conservatoire du Littoral y a fêté ses 40 ans et l’association Objectif Nature, ses 25 ans.
La mission éducative du festival n’a été accomplie qu’en partie : pour des raisons de sécurité, les visites des groupes scolaires ont été annulées. Mais de nombreuses associations d’éducation à l’environnement ont pu néanmoins proposer aux jeunes festivaliers des animations et des supports de sensibilisation à la biodiversité.
Les vraies stars du festival ont été une dizaine de hiboux moyen-duc, dormant tranquillement durant ces quatre jours sur un saule à proximité immédiate du parking et de l’entrée de UFOLEP de Giffaumont-Champaubert, au grand bonheur des centaines de photographes !

Nous attendons maintenant avec impatience la 20e édition du Festival à laquelle nous espérons être présents.
Un grand merci à Marina et Martha qui nous ont aidés à tenir le stand et à présenter l’association !