Article au format texte pour impression
Restauration de deux mares pour le Sonneur à ventre jaune
Dans le cadre de son programme en faveur du Sonneur à ventre jaune en Ile-de-France, la SNPN a organisé, le 17 février 2016, la restauration de deux mares privées dans la vallée du Petit Morin.

Le Sonneur avait été contacté depuis 2013 sur ce secteur favorable. Grâce à nos actions de sensibilisation et à l’engagement des propriétaires, un chantier de restauration a été possible afin de rendre ces mares encore plus attractives pour le Sonneur.

La première mare, dans laquelle des sonneurs ont été observés, a été creusée en 2011 et est alimentée en eau pluviale par des canalisations. La mare est totalement ensoleillée mais présente des berges majoritairement abruptes. Les travaux ont permis d’adoucir ses pentes, son contour a été rendu plus sinueux et une « vasque » de faible profondeur a été créée sur l’une des berges afin d’obtenir un habitat temporaire et pionnier favorable au Sonneur à ventre jaune.

Photo Marie Melin / SNPN

Située sur une propriété plus au Nord, l’autre mare a été creusée il y a environ 12 ans. Alimentée par des suintements canalisés, elle était, largement embroussaillée, en cours de fermeture par les ligneux dont certaines espèces horticoles (saules, bambous, etc.). La présence du Sonneur à ventre jaune n’y est pas avérée. Cependant, en 2015, un sonneur a été observé par le propriétaire à l’occasion du nettoyage d’un bassin rond situé devant la maison, à quelques dizaines de mètres de la mare. Il avait été identifié en 2014 dans la mare de la propriété voisine. Lors des travaux de restauration, les berges de cette deuxième mare ont été débroussaillées et leur pente a été adoucie. Un curage partiel de la mare a été également réalisé.

Mare avant et après la restauration / Photo Marie Melin

La saison de reproduction pour le Sonneur à ventre approche. De nouvelles prospections vont avoir lieu sur la vallée du Petit Morin. Une attention particulière sera portée sur ces mares afin de savoir si ces nouveaux aménagements ont été bénéfiques à cette espèce rare en Ile-de-France.

Bombina Variegata/ Photo Lorraine Bourget -SNPN