Une action de longue haleine
Une action de la SNPN depuis plus de 20 ans

La Plaine des Maures, dépression cristalline située en marge nord du massif des Maures (Var), s’étendait au siècle dernier sur 45 000 ha. Un ensemble relictuel de 5000 ha constitue encore un site naturel unique en France et en Europe par son extrême diversité paysagère et écologique.

A cette grande originalité des milieux naturels, reconnus d’intérêt communautaire, répond une exceptionnelle richesse d’espèces rares, que la France s’est engagée à protéger en application de textes nationaux et internationaux : Convention de Berne, directive « oiseaux », directive « habitats ». 108 espèces d’oiseaux, 43 espèces végétales, plusieurs insectes, 23 amphibiens et reptiles, au nombre desquels la tortue d’Hermann qui trouve là un de ses derniers refuges en Europe.

La protection de la Plaine des Maures constitue donc un enjeu écologique international. Or, du fait de sa situation géographique privilégiée, au carrefour de communication entre Aix-en-Provence, Toulon, Nice, et Saint-Tropez, ce site attire depuis le début des années 1970 les convoitises de nombreux promoteurs. Les projets d’aménagements se multiplient, parmi lesquels : le projet l’implantation sur la commune du Cannet-des-Maures du centre d’essais Michelin destiné à mettre au point le pneu « vert » ; le projet du complexe golfique, le plus grand d’Europe, au Bois de Bouis ; la présence et l’extension progressive de la décharge de Balançan ; et plus récemment encore le projet de la ligne à grande vitesse Provence-Alpes-Côtes-d’Azur.

Dès 1991, des associations de protection de la nature et de l’environnement (SOPTOM, CEEP, ASPAS, Fare Sud, UDVN, LPO parmi d’autres) et d’éminents scientifiques, tels que Marcel Barbero, Jean Dorst, Théodore Monod, Pierre Pfeffer, François Ramade, Haroun Tazieff, se mobilisent pour sauver la Plaine des Maures : des conférences de presse sur place, un grand nombre de lettres aux ministres de l’Environnement successifs, au préfet de Var, aux médias, des interventions à l’échelle européenne.

Les actions, menées par la SNPN au sein du Collectif pour la Plaine des Maures, sont multiples : elle apporte son soutien aux instances nationales engagées dans la protection de cette zone au sein du Conseil national de protection de la nature (CNPN) dont elle est membre de droit, et par des interventions en justice.

Actuellement la Plaine des Maures cumule plusieurs statuts de protection : zone naturelle d’intérêt écologique floristique et faunistique (ZNIEFF), 2 sites du réseau européen Natura 2000 (ZPS et SIC), territoires concernés par le Projet d’intérêt général (PIG) et par l’arrêté préfectoral de protection de Biotope (APPB) et depuis 2009 réserve naturelle nationale de 5276 ha, statut qui confère à ce site une reconnaissance maximale.

Toutes ces actions, de longue haleine, la SNPN les conduit grâce à ses adhérents et sympathisants, qui lui apportent depuis des années leur soutien financier ou militant.

Cher(e) internaute, votre adhésion à notre combat, à nos engagements nous est plus que jamais nécessaire !


Bibliographie


Articles publiés dans Le Courrier de la Nature (voir Bon de commande) :

n°115 (juillet-août 1988), pp.16-21, « Le centre de repeuplement des tortues d’Hermann », Bernard Devaux

n°142 (nov.-déc. 1993), pp.24-29, « La Plaine des Maures », Thomas Hermans

n°146 (juillet-août 1994), pp.16-22, « Plaine des Maures : aménager ou préserver ? », Anne Berthomier

n°153 (sept.-oct. 1995), pp.8-9, « Le transfert du projet Michelin en dehors de la plaine des Maures est acquis »

n°159 (sept.-oct. 1996), p.14, « Plaine des Maures : réunion d’adhérents », « Golf de Bouis à Vidauban »

n°164 (mai-juin 1997) pp.16-17, « Golf de Bouis à Vidauban : la SNPN saisit le tribunal de grande instance à Draguignan »

n°211 (mars-avril 2004), pp.16-17, « Golf du Bois de Bouis : le combat juridique continue »

n°212 (mai-juin 2004), pp.16-18, « Les tortues ont eu raison du golf immobilier… 18 ans après »

n°218 (mars-avril 2005), pp. 9-11, « Convention de Berne. Le loup et la tortue d’Hermann en question », Alain Zecchini.

n°222 (sept.-ovt. 2005), pp.24-31, « Ligne à grande vitesse dans le Var : impacts inacceptables pour le milieu naturel », Thomas Hermans

n°223 (nov.-déc. 2005), p.18, « La décharge de Balaçan : en quête d’une solution », « Projet LGV PACA : un tournant décisif »

n°224 (jan.-fév. 2006), p. 16 "ZAC du Bois de Bouis : la requête de la SNPN devant le Conseil d’Etat"

n°226 (mai-juin 2006), p. 18 "ZAC du Bois de Bouis : Une victoire de plus "

n°229 (sept.-oct. 2006), p.21, « La décharge de Balançan : rencontre SNPN – Préfet du Var »

n°231 (jan.-fév. 2007), p.18, « LGV PACA »

n°232 (mars-avril 2007), pp.18-19, « Convention de Berne. Temps couvert sur la biodiversité », Alain Zecchini

n°233 (mai-juin 2007), pp.18-23, « Plaine des Maures. Abrogation d’une ZAC de plus de 1000 ha dans la plaine des Maures », Robert Giraudo

n°237 (janvier-février 2008), p.18 "Balaçan, 15 ans de plus ?"

n°245 (janvier-février 2009), p.3 "Réserve de la Plaine des Maures : un nouveau défi"

n°245 (janvier-février 2009), p.20 "Plaine des Maures : reconnaissance par la Cour de cassation de l’action de la SNPN et classement en réserve naturelle", "LGV PACA : le choix du tracé"

n°249 (septembre-octobre 2009), p. 16 "Un jugement en faveur de la collectivité" (golf du bois de Bouis)

n°251 (novembre-décembre 2009), p.6 "Plans nationaux d’action. Tortue d’Hermann et iguane des petites Antilles"

n°251 (novembre-décembre 2009), pp.18-19 "Présentation des dépenses à engager dans le cadre de la Plaine des Maures"

n°252 (janvier-février 2010), pp.34-41, "Plaine des Maures : la délicate mise en place de la réserve naturelle nationale", Thomas Hermans & Robert Giraudo

n°253 (mars-avril 2010), pp.18-19, "Réunion du comité consultatif de la RNN de la Plaine des Maures", "Rejet par le Conseil d’Etat des recours déposées contre la création de la réserve de la Plaine des Maures"

n°253 (mars-avril 2010), pp.31-36, "Plaine des Maures : la saga juridique du golf de Bouis se poursuit", Robert Giraudo & Thomas Hermans